Le Conseil d’État français rétablit la liberté de manifester

Le Conseil d’État français rétablit la liberté de manifester

Cette décision intervient alors que des milliers de personnes manifestaient samedi en France contre le racisme et les violences policières. À Paris, la marche, non autorisée par la préfecture, a été bloquée à son point de départ et des tensions ont éclaté, la foule huant la police.

Rappelant que « la liberté de manifester est une liberté fondamentale », le juge des référés du Conseil d’État « estime que l’interdiction de manifester n’est pas justifiée par la situation sanitaire actuelle lorsque les +mesures barrières+ peuvent être respectées ».

Le juge administratif affirme donc qu’une interdiction ne pourrait être justifiée que « lorsque ces mesures barrières ne peuvent être respectées ou que l’événement risque de réunir plus de 5.000 personnes », un nombre fixé dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct