lesoirimmo

L’armée : «Le politique a négligé les menaces chimiques et bactériologiques»

Durant la crise du Covid, l’armée a été active sur différents terrains mais sa direction pense qu’à l’avenir, il faudra être plus proactif pour être plus efficace encore.
Durant la crise du Covid, l’armée a été active sur différents terrains mais sa direction pense qu’à l’avenir, il faudra être plus proactif pour être plus efficace encore. - Belga.

Discrète, l’armée belge a pourtant été présente sur plusieurs fronts pendant la crise du Covid-19. Elle a envoyé des équipes de désinfection dans des maisons de repos, rapatrié des civils bloqués dans divers pays étrangers, participé à la réalisation de tests salivaires ou encore mis à disposition des ambulances et leur personnel et assuré le transport des masques vers les points de distribution. Spécialisé dans la prise en charge des grands brûlés, l’hôpital militaire était également prêt, en cas de besoin, à accueillir ceux de tous les autres hôpitaux afin de libérer des lits pour la prise en charge de malades. Le tout en continuant à accomplir ses missions en Belgique et à l’étranger. A l’heure d’un retour au calme, quelles leçons la Défense peut-elle tirer de son implication dans le processus ? Est-elle prête en cas de guerre chimique ou bactériologique ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct