Novak Djokovic battu et au centre des critiques

@AFP
@AFP

En lançant son « Adria Tour », chez lui à Belgrade, avec des joueurs aussi renommés que Thiem (3e mondial), Zverev (7e) ou Dimitrov (19e), Novak Djokovic voulait redonner un goût de fête à cette petite « rentrée » sur les courts. Et il y est en partie parvenu avec un succès populaire total, des joueurs heureux de se retrouver, même pour un match de foot organisé en préambule, et un n°1 mondial qui n’a pas hésité à chanter au micro tendu par un DJ invité dans les tribunes...

Mais des chants au désenchantement, le pas a été franchi du côté du Danube. Car la Serbie a beau avoir été plutôt épargnée par la crise du coronavirus, les images des tribunes bien remplies, où masques et distanciation sociale étaient oubliés, ont choqué. Les joueurs qui se congratulent, les ramasseurs de balles qui font leur job... comme avant : ce week-end à Belgrade, c’était comme si le coronavirus n’avait jamais existé !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct