Jakob Dylan: «Nous retrouverons tôt ou tard ce que nous aimons»

Jakob Dylan (à droite) en train de s’entretenir avec David Crosby dans «
L’écho de Laurel Canyon
».
Jakob Dylan (à droite) en train de s’entretenir avec David Crosby dans « L’écho de Laurel Canyon ». - DR

Il a remporté deux Grammy Awards et fait plusieurs fois la couverture du magazine américain Rolling Stone. Mais pas autant de fois que son père, Bob Dylan, icône de la musique, Prix Nobel de littérature, bref, une légende. Et ce qui est tout aussi légendaire, c’est le refus de Jakob Dylan de parler de son père en interview. Même avant cet entretien, son agence de presse nous a prié à plusieurs reprises d’éviter les questions sur son paternel.

Si le guitariste et chanteur a choisi de s’adresser aux médias ces jours-ci, ce n’est pas pour faire la promotion d’un nouvel album, mais pour présenter le nouveau film L’écho de Laurel Canyon, un documentaire nous ramenant aux racines de la mythique communauté musicale formée autour des Byrds, des Beach Boys et de Buffalo Springfield à Laurel Canyon, près de Los Angeles, au milieu des années 60.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct