Fédéral: pourquoi faire simple, même après le coronavirus?

Paul Magnette, lors de ses consultations.
Paul Magnette, lors de ses consultations. - Belga.

A priori, c’était limpide. Tellement simple qu’on le sait depuis le 26 mai 2019. Un gouvernement fédéral avec la N-VA. Ou un gouvernement avec les écologistes. Mais, pour paraphraser le président du Parti socialiste flamand, Conner Rousseau, tout en fausse candeur, « dans un pays compliqué, les solutions sont compliquées. »

Quand on voit le plan sur la table depuis quelques heures, il n’aurait pu mieux dire.

Cela donne : un gouvernement avec le MR, l’Open VLD, le CD&V, le PS, le SP.A et peut-être le CDH, minoritaire, auquel pourrait s’adjoindre, plutôt à la rentrée soit la N-VA, soit Groen et qui jusque-là fonctionnera quand même si personne ne le renverse. Et comme ça, ce gouvernement finit par être majoritaire, gère la crise sanitaire et économique et le tour est joué !

Tu saisis ?

Soupir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct