La cybersécurité, la guerre invisible d’Israël

Le centre d'opérations pour les combats sur le champ de bataille virtuel à Beer Sheva.
Le centre d'opérations pour les combats sur le champ de bataille virtuel à Beer Sheva. - Oded Karni

Les visiteurs du bâtiment 2 du parc technologique à Beer Sheva sont loin de se douter qu'une guerre se déroule ici même. L’entrée affiche les logos de sociétés internationales. Dell, IBM et Deutsche Telekom possèdent des bureaux dans la Silicon Wadi, concentration industrielle au beau milieu du désert israélien. Sur ce site règne l’ambiance typique des start-up : table de ping-pong, open spaces, du verre partout. Ce n’est qu’au premier étage que l’on rencontre pour la première fois une porte fermée, surveillée par des caméras. Derrière cette porte se trouve la cyberdirection nationale qui défend Israël contre les cyberattaques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct