Dopage: Christian Coleman, rapide mais peu crédible

photo news
photo news

Il y en a qui ne comprennent jamais… Moins d’un an après avoir déjà senti passer le vent du boulet en bénéficiant d’une faille dans la réglementation de sa fédération pour se rendre aux Mondiaux de Doha malgré trois contrôles antidopage manqués en moins d’un an, l’Américain Christian Coleman a remis ça. Le champion du monde en titre du 100 m n’était pas à son domicile, le 9 décembre 2019, comme il l’avait pourtant indiqué, quand un contrôleur est venu sonner et frapper à sa porte. Une absence qui pourrait cette fois lui coûter de un à deux ans de suspension et lui faire louper les Jeux de Tokyo, l’été prochain. En attendant que son cas soit examiné au fond, il a été suspendu provisoirement par l’Unité de l’intégrité de l’athlétisme (AIU).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct