Le cash circule moins qu’avant le confinement: quelles conséquences?

La période de lockdown a causé l’intensification de l’usage des moyens de paiement sans contact et, partant, l’érosion du recours au cash.
La période de lockdown a causé l’intensification de l’usage des moyens de paiement sans contact et, partant, l’érosion du recours au cash. - Photo News

Les banques en rêvaient, le confinement l’a fait. La difficile période de « lockdown » a été un catalyseur de changement de bon nombre de nos habitudes quotidiennes et la façon de payer des Belges n’a pas échappé à ces bouleversements. Depuis plusieurs années déjà, votre banquier vous décourage de dépenser votre argent « en cash » (raréfaction des distributeurs de billets, facturation de plus en plus coutumière des retraits…). Pour des raisons de sécurité, notamment. Pour des raisons de coûts de traitement élevés à sa charge, également (entretien des automates, frais de déplacement et d’achalandage, sécurisation des dispositifs…).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct