OPRL: «L’enjeu est de continuer notre évolution»

Une version Brass de l’OPRL avec les cuivres et les percussions.
Une version Brass de l’OPRL avec les cuivres et les percussions. - Elise Ruelle.

Deux concerts symphoniques en effectif réduit distancié (40 musiciens), une version Brass de l’OPRL avec les cuivres et les percussions, de la musique de chambre avec un « Happy Hour ! » : du côté de l’Orchestre philharmonique royal de Liège (OPRL), la créativité s’est tout de suite mise au service de la musique pour reprendre les concerts dès le 3 juillet.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct