Défense: mauvais temps à l’Otan

Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Alliance, a encore mené la réunion de l’Otan par vidéoconférence.
Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Alliance, a encore mené la réunion de l’Otan par vidéoconférence. - AFP.

Les nuages s’accumulent à nouveau entre Alliés, à l’Otan, dont les ministres de la Défense sont « réunis » ces mercredi et jeudi – à nouveau par vidéoconférence, depuis des systèmes de communication « sécurisés » en des lieux « secrets ».

Donald Trump a remis le feu, en s’acharnant lundi sur l’Allemagne, qualifiée à cinq reprises de « délinquante » lors d’une longue diatribe sur Fox News. C’est une affaire de gros sous : le partage du fardeau des dépenses pour la défense collective, que Washington juge inéquitable, depuis des années. Mais la catastrophe économique du Covid-19 va inévitablement compliquer le respect de l’engagement des Européens et Canadiens à renforcer leurs budgets militaires. Les Américains ne relâcheront pas la pression. Le sujet n’était pas à l’ordre du jour, « mais c’est l’éléphant dans la pièce », reconnaît un « insider ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct