La malédiction des vice-présidents

Richard Nixon (à droite sur la photo) a mis du temps à s’émanciper de «
Ike
» Eisenwower.
Richard Nixon (à droite sur la photo) a mis du temps à s’émanciper de « Ike » Eisenwower. - AFP

Quatorze points. C’est l’avance que les instituts de sondages prêtent désormais à Joe Biden sur Donald Trump au niveau national, dans la course à la présidentielle. Plus important encore pour le candidat démocrate, dans des « swing states » comme le Michigan ou la Floride, ces états indécis où se jouera plus que probablement la victoire finale, il creuse l’écart sur le président sortant.

Un autre indicateur est de nature à lui donner le sourire : 57 % des Américains désapprouvent aujourd’hui la politique de Trump, contre seulement 38 % qui s’en disent satisfaits. Ce sont, grosso modo, les scores dont les présidents Jimmy Carter et George H.W. Bush étaient crédités au printemps 1980 et au printemps 1992. Et tous deux furent battus en novembre – respectivement par Ronald Reagan et Bill Clinton.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct