Les Etats-Unis ne veulent plus discuter taxe Gafa: un échec «collectif» pour l’UE

Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor.
Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor. - Photo News.

Un « échec collectif », ont réagi les quatre pays européens (Italie, France, Espagne et Royaume-Uni) qui ont reçu la lettre du secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, les informant de la décision des Etats-Unis de se retirer (officiellement momentanément) des négociations internationales sous l’égide de l’OCDE sur une taxation des géants du net.

Dans un courrier envoyé jeudi matin, dont Le Soir a eu copie, ces quatre pays ont rappelé que, depuis le début des négociations sous l’égide de l’OCDE, en 2018, « les positions et les propositions des Etats-Unis ont toujours été respectées et prises en compte malgré les inquiétudes et les intérêts des différents pays ». Y compris, soulignent Paris, Rome, Londres et Madrid, la proposition de rendre cette taxe optionnelle (le « safe harbour ») qui, malgré le fait qu’elle n’a jamais été « expliquée complètement par les Etats-Unis », a mobilisé des ressources humaines et le temps des négociateurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct