Dylan Alcott sur l’annulation de l’US Open: «La seule chose qui me manque, c’est d’être capable de marcher»

Vainqueur de l’Open d’Australie, Dylan Alcott dénonce une mesure discriminatoire prise sans concertation.
Vainqueur de l’Open d’Australie, Dylan Alcott dénonce une mesure discriminatoire prise sans concertation. - Thomas Peter/Reuters.

On vient de m’apprendre que l’US Open aurait lieu sans tennis en fauteuil. Les joueurs n’ont pas été consultés. Je pensais pourtant en avoir fait assez pour me qualifier : double vainqueur du tournoi, numéro 1 mondial. Mais, malheureusement, il me manque la seule chose qui compte : être capable de marcher. Discrimination dégoûtante. » Sur Twitter, Dylan Alcott a dénoncé la décision du tournoi new-yorkais de supprimer, entre autres mesures pour limiter les contacts et donc les risques de propagation du coronavirus, le tennis en fauteuil de son édition 2020. Et de développer son argumentaire, à la télévision australienne, visiblement ému : « Je comprends que les décisions relatives à l’organisation de l’épreuve ne soient pas faciles à prendre, mais cette décision a été prise loin de nous, de moi, sans concertation. » Il poursuit en expliquant avoir passé sa « vie entière » à montrer que « les personnes avec un handicap étaient égales aux autres ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct