Londres inaugure la Fashion Week virtuelle

Un chapeau de Stephen Jones sur la star digitale Noonoouri
; l’association insolite de la créatrice Robyn Lynch avec la marque de cyclisme Rapha
; et une silhouette signée Daniel Fletcher, qui a travaillé via Zoom avec ses couturières.
Un chapeau de Stephen Jones sur la star digitale Noonoouri ; l’association insolite de la créatrice Robyn Lynch avec la marque de cyclisme Rapha ; et une silhouette signée Daniel Fletcher, qui a travaillé via Zoom avec ses couturières. - Stphen Jones et D.R.

Pas de podiums, pas de défilés, pas de mannequins, pas de public. En avril dernier, le British Fashion Council, l’institution qui booste la mode britannique, avait annoncé que Londres, avant toute autre capitale de la mode, passerait cette saison au 100 % digital. « Les designers pourront raconter l’histoire de leur marque et partager, s’ils en ont, leurs nouvelles collections à un public encore plus large », déclarait alors Caroline Rush, directrice du BFC.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct