Relance européenne: un premier sommet pour déblayer le terrain

Le prochain sommet européen par vidéoconférence de ce vendredi sera une étape.
Le prochain sommet européen par vidéoconférence de ce vendredi sera une étape. - EPA.

Retour aux traditions : il n’y aura pas de fumée blanche à l’issue du sommet européen par vidéoconférence de ce vendredi, consacré au vaste plan de relance de l’économie du Vieux continent ravagée par la crise du coronavirus. Charles Michel, le nouveau président du Conseil européen, avait cru pouvoir réaliser l’improbable exploit d’arracher un deal sur le budget de l’UE en un seul rendez-vous, en février – c’eût été du jamais vu. Las, c’était l’échec, malgré deux jours d’efforts. Cette fois, l’ordonnateur des travaux des 27 chefs d’Etat ou de gouvernement de l’Union joue la prudence et la sagesse : ce sera, a-t-il annoncé, une « première étape » en vue de conclure un accord plus tard, lors d’une autre rencontre – qui devrait être « physique », cette fois. Le sommet du jour sera donc « un débat d’orientation », ajoute son porte-parole. « Indispensable, mais pas suffisant », tranche un diplomate européen.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct