Luxembourg: le beurre fermier a encore de l’avenir… et du goût

Douze beurres fermiers salés étaient en lice pour cette première édition en terre luxembourgeoise.
Douze beurres fermiers salés étaient en lice pour cette première édition en terre luxembourgeoise. - J.-L. B.

Autrefois, il faisait partie intégrante des fermes laitières wallonnes. Fabriqué dans une baratte en bois avec le lait cru de la maison, dont on extrayait la crème pour ce faire, puis moulé à la main, avec une palette qui le façonnait de façon assez brute ou dans de superbes moules en bois gravés, puis emballé dans ce si caractéristique papier parchemin, le beurre de ferme se retrouvait sur toutes les bonnes tables familiales, après une vente directe.

Peu à peu, il a disparu, pas assez rentable et exigeant trop de temps de fabrication, et s’est fait remplacer par du beurre industriel vendu à grande échelle. Mais le vrai beurre de ferme n’est quand même pas mort. Avec l’attrait ces dernières années pour des produits de bon goût, fabriqués près de chez soi et dont on est sûr de la qualité, le beurre de ferme bombe à nouveau le torse.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct