Les restaurants ne jouent pas toujours la carte du bœuf local

Des Salers de la ferme Herin à Longlier.
Des Salers de la ferme Herin à Longlier. - Michel Tonneau.

Certains restaurants belges ne joueraient-ils pas le jeu du bœuf made in Belgium ? C’est la conclusion à laquelle arrive Quentin Legrand, responsable de la filière bovine au sein du Collège des producteurs, lorsqu’il analyse le prix du bœuf en cette période de Covid. « Pourquoi le prix bovin n’a-t-il pas été négativement impacté par la fermeture du marché intérieur dans l’Horeca, les collectivités et l’événementiel qui représentent tout de même 20 % de la viande de bœuf consommée en Belgique ? », interroge-t-il ? Le secteur se demande tout simplement si les restaurants belges jouent assez le jeu de s’approvisionner en viande bovine locale. Les différents chiffres disponibles et le confinement sembleraient montrer que non. La viande bovine importée est bel et bien fort présente dans l’Horeca. Or, cuisiner des viandes locales pourrait représenter des atouts pour les restos, vu le succès du circuit court des dernières semaines et les appels à relocaliser notre consommation. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct