RD Congo: Vital Kamerhe est condamné à vingt ans de travaux forcés

Vital Kamerhe.
Vital Kamerhe. - Reuters.

Le procès intenté à Vital Kamerhe, accusé d’avoir, en tant que directeur de cabinet du président Tshisekedi, détourné quelque 50 millions de dollars, a tenu tout le Congo en haleine. D’un bout à l’autre du pays, via les réseaux sociaux et la retransmission en direct des séances, tous les Congolais ont pu suivre la descente aux enfers de l’un des hommes les plus puissants du pays, qui appartient déjà à l’histoire des 25 dernières années.

Le verdict vient de tomber, il est implacable : le tribunal de Grande Instance de Kinshasa a condamné Vital Kamerhe et Samih Jammal à vingt ans de travaux forcés et dix ans d’inéligibilité dans le cas du premier, confiscation des fonds se trouvant sur les comptes bancaires et biens acquis avec les fonds détournés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct