Au Congo, tout ce qui volait s’appelait «Sabena»

En juillet 1960, toute la flotte de la Sabena est réquisitionnée. les équipages dormaient dans la carlingue. Pendant un mois, plus de 100.000 Belges seront évacués, quasiment sans incident.
En juillet 1960, toute la flotte de la Sabena est réquisitionnée. les équipages dormaient dans la carlingue. Pendant un mois, plus de 100.000 Belges seront évacués, quasiment sans incident. - Photo News.

Si tout va bien, Brussels Airlines devrait reprendre certaines de ses activités vers l’Afrique à partir du 3 juillet. Devrait, car au moment d’écrire ces lignes, l’avenir de la compagnie aérienne belge détenue à 100 % par Lufthansa (depuis 2018) n’est pas encore garanti.

Destination phare depuis la création d’une ligne régulière en 1935, Kinshasa (Léopoldville jusqu’en 1966) est la première sur la liste de la reprise avec trois vols par semaine au lieu de sept auparavant. Dakar et Banjul (Gambie) sont au menu dans un deuxième temps. Tous les vols intercontinentaux de l’ex-Sabena sont à l’arrêt depuis le 21 mars dernier suite aux mesures prises pour la lutte contre la pandémie mondiale du Covid-19.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct