En Wallonie, 125 métiers sont en pénurie

La Wallonie manque d’infirmières et le Covid-19 n’y est pour rien.
La Wallonie manque d’infirmières et le Covid-19 n’y est pour rien. - Photo News.

Cette année, l’office wallon de l’emploi a recensé 125 métiers éprouvant des difficultés à recruter, dont 75 en pénurie. Soit 25 professions de plus que l’an dernier.

Parmi ceux-ci, on trouve notamment une série de professions de la santé mises en avant durant la crise du coronavirus : aide-soignant, infirmier en soins généraux, médecin généraliste, ergothérapeute ou pharmacien. Des acteurs de la crise du Covid applaudis par la population, laquelle a également pu mesurer les difficultés dans lesquelles ceux-ci se débattent au quotidien. Il faudra sans doute bien plus qu’une revalorisation barémique pour susciter des vocations. On recense également des profils fort exposés durant le confinement : aide ménagère ou coiffeur (critique).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct