Vente de l’Avenir: les négociations se poursuivent

Vente de l’Avenir: les négociations se poursuivent
Belga.

Le conseil d’administration de Nethys était réuni en visioconférence, ce mardi, pour une présentation du deuxième round d’offres pour le rachat des Editions de l’Avenir. Quatre candidats avaient été retenus en mars dernier par Nethys, qui a mandaté la banque Degroof pour organiser la procédure de vente. Il s’agit d’IPM (La Libre, La DH) associé à des investisseurs indépendants, de Rossel (Le Soir, Sud-Presse), de Roularta (Le Vif, Knack) et d’un fonds d’investissement allemand, Fidelium Partners.

A l’arrivée, tous sont toujours là, même si certains ont décidé de remettre des offres limitées à certains actifs. Si Fidelium est toujours candidat au rachat de l’ensemble des actifs des Editions de l’Avenir, Roularta a choisi de se concentrer sur les magazines (Moustique et Télé Pocket) et Rossel limite son intérêt à la presse gratuite (Proximag). IPM, de son côté, serait candidat à la reprise du quotidien mais aussi des magazines.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct