Le masque, le masque, le masque!

Le masque, le masque, le masque!
Photo News.

Si les gestes barrières ne sont plus appliqués, les distances pas respectées et le masque de moins en moins porté, ça repartira, comme ça se voit dans d’autres pays, et il faudra reconfiner. » Bon, plus clair que cela, il n’y a pas. Ah si, il y a un tennisman de renom, Novak Djokovic, qui s’est cru surpuissant et a organisé un tournoi avec foule et embrassades dont il est ressorti non pas vainqueur mais… contaminé, ainsi qu’un certain nombre de ses camarades de jeu.

Ces constats ne sont pas qu’une lubie d’infectiologue (ici Emmanuel Bottieau, de l’Institut de médecine tropicale d’Anvers), c’est aussi le discours de l’économiste Paul De Grauwe, qui plaidait ce lundi dans une carte blanche pour que le port du masque soit rendu obligatoire. L’épidémie, explique-t-il, a fait de ce petit objet ridicule un bien public permettant à tous de combattre au quotidien le virus qui rôde toujours.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct