lesoirimmo

Avec le déconfinement, les centres de prévention suicide s’apprêtent à affronter «leur» deuxième vague

Pendant le confinement, certains patients n’ont pas pu être suivis.
Pendant le confinement, certains patients n’ont pas pu être suivis. - Francois Equeter (st)

entretien

C’est un chiffre qui reste assez méconnu : en Belgique, plus de 2.000 personnes se donnent la mort chaque année. Un taux qui, lorsqu’on le standardise afin de mener des comparaisons internationales, place notre pays dans les mauvais élèves européens. D’après les données de l’OCDE, en 2017 (derniers chiffres connus), la Belgique a comptabilisé 15.9 suicides pour 100.000 habitants, devançant, de très loin, nos voisins français (13.1), hollandais (10.5) ou encore allemands (10.2). En Europe, seuls quelques pays de l’Est affichent pire bilan. Dans les tranches d’âge 15-24 et 25-44 ans, il s’agit même de la première cause de mortalité dans notre pays. Voilà pour le cadre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct