Philippe Gilbert: «Ma saison ne se résume pas à Milan-Sanremo»

Philippe Gilbert: «Ma saison ne se résume pas à Milan-Sanremo»
Photo News

La saison commence, doucement, à dessiner son second départ et Philippe Gilbert a profité d’une visio-conférence organisée par sa formation Lotto-Soudal pour préciser les grandes lignes de son nouveau calendrier. Au programme de sa reprise après un stage dans les Vosges avec une partie de son équipe, un triptyque transalpin entamé aux Strade Bianche, le premier août, avant d’enchaîner avec Milan-Turin quatre jours plus tard et surtout Milan-Sanremo, premier grand objectif du coureur belge. « Pour tout le monde, c’est un peu l’expectative car c’est forcément nouveau de retrouver la Primavera si tard dans la saison », explique-t-il. « On peut même s’attendre à une course encore plus rapide que d’habitude car tout le monde aura de meilleures jambes qu’en mars. Ça sera en tout cas bizarre, les conditions seront différentes. Il peut faire chaud, mais j’habite à une trentaine de kilomètres de là et je sais qu’à cette période, plus que la chaleur, c’est le vent qui peut jouer un rôle vu la proximité de la mer.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct