Pourquoi Huawei et ZTE seront exclus en partie du futur réseau 5G

Le CNS a décidé de suivre les recommandations des services de sécurité
: imposer des restrictions sur l’équipement de fournisseurs non dignes de confiance. Huawei n’est pas cité mais...
Le CNS a décidé de suivre les recommandations des services de sécurité : imposer des restrictions sur l’équipement de fournisseurs non dignes de confiance. Huawei n’est pas cité mais... - EPA.

La Belgique a enfin pris une décision concernant le rôle que pourront jouer l’équipementier télécoms chinois Huawei et son compatriote ZTE dans la construction des futurs réseaux 5G. Ce lundi, un Conseil national de sécurité s’est réuni et a décidé « d’assurer la protection maximale de la future infrastructure 5G critique dans notre pays » et « d’imposer des conditions strictes de sécurité afin d’éviter toute utilisation inappropriée, en limitant les livraisons d’antennes, du noyau ou de la base du réseau », selon un communiqué du cabinet du ministre des Télécoms, Philippe De Backer. Il est précisé « que les services de sécurité définiront les sites sensibles et les zones géographiques qui seront soumises à des mesures plus strictes ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct