Vers un feu vert aux voyageurs d’une bonne dizaine de pays tiers seulement au 1er juillet

Quitter l’UE pour n’importe où, ce n’est pas pour tout de suite.
Quitter l’UE pour n’importe où, ce n’est pas pour tout de suite. - P.-Y. T.

C’est « long, difficile » mais « on avance » : les représentants permanents des pays de l’UE poursuivront vendredi leurs efforts pour s’entendre sur la liste des pays tiers dont les résidents pourraient à nouveau voyager en Europe dès le 1er juillet, soit mercredi prochain. « Le travail se poursuit » au niveau technique ce jeudi, nous dit-on du côté de la présidence semestrielle de l’UE assurée pour quelques jours encore par la Croatie. Les ambassadeurs se sont « plus ou moins » accordés mercredi sur la liste des critères à prendre en considération pour donner un « feu vert », mais ceux-ci ne sont pas encore « bétonnés », ajoute la présidence. En toute hypothèse, la liste initiale des pays autorisés devrait être extrêmement limitée : « Dix à quinze pays », selon une source diplomatique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct