Italie: l’armée envoyée en renfort sur un nouveau foyer du virus près de Naples

Italie: l’armée envoyée en renfort sur un nouveau foyer du virus près de Naples

L’armée a été envoyée jeudi pour sécuriser et verrouiller une « zone rouge » près de Naples (sud de l’Italie), où une cinquantaine de résidents étrangers contaminés au nouveau coronavirus ont tenté de fuir leur confinement forcé, ont rapporté les médias italiens.

Près de 700 personnes, pour la plupart des ressortissants bulgares, vivant à Mondragone (60 km au nord de Naples, région de Campanie) ont reçu lundi l’ordre de se confiner sur leur lieu de résidence, des HLM de la municipalité après des suspicions de contamination, a expliqué le site internet de la RAI.

Une campagne de dépistage a été lancée par les autorités locales, et une cinquantaine de personnes y ont été identifiées positives. Jeudi matin, un groupe est sorti du cordon de confinement pour une marche de protestation dans la ville. Ils étaient au moins plusieurs dizaines selon des images diffusées par les télévisions italiennes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct