Télécoms: Huawei, le champion chinois au cœur des luttes géostratégiques

Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei et fille de son fondateur, a été arrêtée au Canada en décembre 2018, à la demande de la justice américaine, pour non-respect de l’embargo contre l’Iran. Elle y est, depuis, assignée à résidence et soumise au port d’un bracelert électronique à la cheville.
Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei et fille de son fondateur, a été arrêtée au Canada en décembre 2018, à la demande de la justice américaine, pour non-respect de l’embargo contre l’Iran. Elle y est, depuis, assignée à résidence et soumise au port d’un bracelert électronique à la cheville. - Reuters.

Décodage

Elle est au centre de la nouvelle guerre froide entre les États-Unis et la Chine. Elle fait peur à l’Union européenne qui a présenté en janvier une « boîte à outils » devant permettre aux États membres de poser les bons choix « dans les meilleures conditions de sécurité possible » en matière de 5G. Et la Belgique a annoncé ce mercredi 24, sans la nommer, que Huawei sera exclue du cœur de notre futur réseau 5G. Cette entreprise est-elle un fleuron technologique qui suscite la jalousie de l’Occident ou un redoutable cheval de Troie de l’impérialisme chinois ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct