Gouvernement fédéral: les pouvoirs spéciaux s’éteignent, l’affrontement politique s’allume

Sans les pouvoirs spéciaux, qui ont permis de faire face dans la crise Covid, le gouvernement Wilmès est fragilisé, ramené à son poids politique réel, 38 députés sur 150.
Sans les pouvoirs spéciaux, qui ont permis de faire face dans la crise Covid, le gouvernement Wilmès est fragilisé, ramené à son poids politique réel, 38 députés sur 150. - Photo News.

Analyse

En mars dernier, la violence et la gravité de l’épidémie du Covid-19 avaient justifié, en l’absence d’un gouvernement à part entière, que l’on déclenche une opération spéciale gouvernance.

En deux temps.

Le 19 mars, au Parlement, neuf partis (MR, CD&V, VLD, PS, SP.A, CDH, Défi, Ecolo, Groen) accordaient la confiance au gouvernement Wilmès, jusqu’alors en affaires courantes pour cause de crise politique prolongée depuis les élections du 26 mai 2019.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct