Temps bloqué, temps chaud?

Les fortes chaleurs en Arctique résultent de l’installation d’un puissant anticyclone à la faveur d’un blocage météorologique. Des fortes chaleurs ont aussi frappé l’Europe, de l’Espagne à la Scandinavie en passant par la Belgique. Et certains s’interrogent : le changement climatique influence-t-il ces fameux « blocages » qui, en fonction de leur positionnement, peuvent valoir à nos latitudes des températures printanières et estivales très chaudes, voire caniculaires et un temps très sec (ou une météo très froide en hiver) ? Des armées de climatologues s’arrachent les cheveux là-dessus. Dans un article paru en 2019, des chercheurs américains estiment qu’en modifiant le jet-stream (sa vitesse, son positionnement), le réchauffement pourrait augmenter de 17 % la superficie des blocages dans l’Atlantique Nord dans la deuxième moitié du XXIe siècle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct