Greg Van Avermaet est impatient de reprendre la saison: «Ce n’est pas le moment de faire des choses stupides»

Photo News
Photo News

Ce samedi, dans la touffeur niçoise tout juste adoucie par la fraîcheur venue en ligne directe de la Méditerranée, Greg Van Avermaet aurait dû prendre le départ de son huitième Tour de France. Il n’en sera rien, forcément, le Coronavirus et ses affres ont chamboulé le calendrier et reporté toutes les joyeusetés à des mois théoriquement plus cléments. Du coup, le champion olympique fait comme tout le reste du peloton. Il patiente, enquillant les kilomètres pour maintenir ce qui doit l’être, mû par cette envie folle de retrouver le dossard. Pour le Belge, la période est d’autant plus douloureuse que sa formation va définitivement arrêter les frais fin de l’année. Étrillé par la crise, CCC, le sponsor polonais, se retire et laisse, de facto, le Waeslandien dans une période d’incertitude, de questionnements, de choix. Ou rouler l’année prochaine ? Assurément, au vu de sa palette de compétences, il trouvera des couleurs. Les propositions sont d’ailleurs multiples.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct