Namur et Luxembourg: Ores teste l’inspection de ses lignes par drone

Ores espère qu’inspecter ses lignes par drone facilitera leur entretien.
Ores espère qu’inspecter ses lignes par drone facilitera leur entretien. - D.R.

Le gestionnaire du réseau électrique Ores souhaite moderniser sa façon d’entretenir ses lignes à haute et moyenne tension. S’inspirant de ce qui se fait en France, l’intercommunale teste pendant un mois, de mi-juin à mi-juillet, l’inspection de ses lignes à l’aide de drones, associés à une intelligence artificielle.

Ce projet pilote est mené dans 16 communes de la province de Luxembourg (dont Bastogne, La Roche, Bouillon ou Libramont) et 4 communes de la province de Namur (Ciney, Hamois, Havelange et Somme-Leuze). Pour l’instant, ce test reste de portée modeste : au total, il va porter sur 100 kilomètres de ligne, et il mobilise trois pilotes de drone. Les tests se font principalement le week-end, pour gêner le moins de monde possible. « L’objectif de cette phase de tests, c’est de voir si ces contrôles par drone nous apportent des gains ou pas », explique Jean-Michel Brébant, responsable communication d’Ores.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct