António Guterres: «J’espère que cette crise sanitaire servira d’avertissement»

Le secrétaire général de l’ONU António Guterres rappelle l’efficacité de l’institution en matière d’aide humanitaire malgré sa lourdeur administrative, comme c’est encore le cas, dit-il, à l'occasion de la pandémie de Covid-19.
Le secrétaire général de l’ONU António Guterres rappelle l’efficacité de l’institution en matière d’aide humanitaire malgré sa lourdeur administrative, comme c’est encore le cas, dit-il, à l'occasion de la pandémie de Covid-19. - BELGAWORLD

Certains disent que l’ONU est trop bureaucratique, trop lente, trop chère – comment répondez-vous à ces critiques ?

Comme beaucoup d’organisations internationales et administrations nationales, l’ONU est, en effet, confrontée à de nombreux problèmes bureaucratiques. C’est la raison pour laquelle l’un de mes principaux objectifs consiste à rendre notre organisation plus souple, plus efficace et plus rentable pour nous permettre de mieux répondre aux préoccupations, aux inquiétudes et aux espoirs des populations que nous servons. Cependant, la plupart des réformes nécessitent le consensus de tous les États membres. Cela rend l’ensemble du processus plus lent que je ne l’aurais souhaité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct