Brussels Airlines: l’accord social est sur les rails

Le temps de travail du personnel de cabine va être totalement ré-organisé, suivant un «
fatigue risk management system
». © Kenzo TRIBOUILLARD / AFP.
Le temps de travail du personnel de cabine va être totalement ré-organisé, suivant un « fatigue risk management system ». © Kenzo TRIBOUILLARD / AFP.

Depuis le début, c’est le même grand écart selon le point de vue : la direction de Brussels Airlines va liquider un quart de ses effectifs et, en même temps, sauver le travail des trois quarts des 4.200 personnes qui resteront. L’accord social qui a été approuvé par les syndicats en conseil d’entreprise ce vendredi matin est doublé de la fin officielle de la première phase de la loi Renault sur les licenciements de masse. Place, officiellement, aux 30 jours réservés à la négociation des conditions de départ de ceux qui partiront… qui viennent donc d’être entérinées. Et, parallèlement, le début de la semaine qui vient va permettre aux syndicats de consulter leurs bases pour savoir si elles approuvent les nouvelles conditions de travail pour ceux qui resteront.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct