Pour relancer la Belgique, la FEB veut assouplir le travail en soirée

Le secteur du diamant enregistre une contraction de -75
%. © AFP
Le secteur du diamant enregistre une contraction de -75 %. © AFP

L’exercice est traditionnel mais les résultats présentés sont, cette fois, inédits. Tous les six mois, la FEB, fédération des entreprises de Belgique, interroge ses membres (une quarantaine de fédérations sectorielles, soit environ 75 % des entreprises privées et deux tiers de l’emploi) pour prendre la température. Crise oblige, les réponses obtenues à la mi-mai ne sont pas brûlantes d’enthousiasme.

L’organisation patronale plaide, en conséquence, et, sans surprise, pour la mise en place au plus vite d’un gouvernement majoritaire de plein exercice et d’un plan de relance « énergique ». Qui impliquerait notamment des modifications du droit social.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct