Bruxelles: le télétravail plombe la vie du centre-ville

Bruxelles: le télétravail plombe la vie du centre-ville
LESOIR.

En septembre, le télétravail sera-t-il a) la norme, b) l’exception, c) la tendance ? De la place Rogier à celle de la Monnaie, on a) redoute, b) espère, c) craint la réponse. C’est que le centre-ville bruxellois vit, aussi, du bureau. A un bout de la rue Neuve, c’est tout le quartier Nord qui, le midi, sortait billets et pièces au City 2 et alentours ; à l’autre extrémité, ce sont les immeubles des places De Brouckère et de la Monnaie qui lâchaient, à la pause déjeuner, leurs travailleurs dans les snacks, restos et commerces du coin. Imparfait de rigueur… Et tout le monde trinque, sans compter qu’à l’absence des uns fait écho celle des autres, les touristes, que l’on n’attend pas de sitôt.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct