Plan de relance européen: Merkel et Macron lancent l’opération «Serrons les boulons»

Un tête-à-tête hautement symbolique, en «
présentiel
», au château de Meseberg, théâtre déjà d’une initiative franco-allemande il y a deux ans. © EPA.
Un tête-à-tête hautement symbolique, en « présentiel », au château de Meseberg, théâtre déjà d’une initiative franco-allemande il y a deux ans. © EPA.

Tout un symbole : deux jours avant que la Croatie cède à l’Allemagne le relais de la présidence semestrielle des travaux de l’UE, la chancelière Merkel a reçu lundi soir son tout premier dirigeant étranger depuis le (dé)confinement : le président français Macron. En « présentiel ». Une fois sa dégelée municipale digérée (lire en page 12), Emmanuel Macron s’est dirigé vers le château de Meseberg, en banlieue de Berlin, pour y retrouver son homologue allemande. Au menu : entretien en tête-à-tête, conférence de presse, dîner.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct