Les Borlée ont fait la connaissance de Guy Ontanon: «Progresser, c’est se réinventer sans cesse»

@News
@News

Les tables initialement dévolues aux étudiants « confinés » de l’UC Louvain sont toujours méthodiquement disposées, au milieu de l’anneau bleuté. Plus que jamais orphelines. À quelques mètres de là flotte pourtant une ambiance de rentrée des classes. « Regardez-les ! Ils ont trente-deux ans, mes gaillards, j’ai pourtant l’impression de voir de grands ados croquer l’instant à pleines dents… » A la sortie d’une séquence de vie aux reflets surréalistes, « une période qui reste psychologiquement voire financièrement difficile pour de nombreux athlètes », Jacques Borlée a choisi de faire un pas de côté, laissant le Français Guy Ontanon (62 ans) être le premier interlocuteur technique de la fratrie. Le temps que chacun se rafraîchisse l’esprit, l’espace d’un été forcément atypique -la pandémie ayant gommé l’Euro de Paris et surtout différé les JO de Tokyo.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct