Les «regrets» du Roi sur la colonisation: une très lente reconnaissance

A Ixelles, la statue de général Storms, accusé de nombreux crimes, est régulièrement vandalisée.
A Ixelles, la statue de général Storms, accusé de nombreux crimes, est régulièrement vandalisée. - Pierre-Yves Thienpont.

Le passé colonial des puissances européennes a longtemps été un sujet tabou. Mais depuis le début du XXIe siècle, les demandes d’excuses ou d’actes concrets de réparation – comme la restitution d’objets culturels ou patrimoniaux, par exemple – se font plus pressantes. Et lentement, les mentalités évoluent dans les anciennes métropoles. Ce mardi, jour de l’anniversaire de l’indépendance du Congo, le Roi Philippe a exprimé ses «regrets» pour les « actes de cruauté », les « humiliations » et les « souffrances » subies sous le règne de Léopold II mais également lors du Congo belge.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct