Petites danses d’été pour enfin se retrouver

« Visiting Works, Six chambres à Charleroi », extraits de spectacles précédents d’Ayelen Parolin dans les 6 chambres des Écuries, le public regardant depuis l’extérieur.
« Visiting Works, Six chambres à Charleroi », extraits de spectacles précédents d’Ayelen Parolin dans les 6 chambres des Écuries, le public regardant depuis l’extérieur. - Philippe Hofmann

Dans la cour de la Raffinerie, un large podium circulaire en bois est en cours de finition. Des gradins avec des sièges respectant la distanciation sont installés. Tandis que l’équipe de Decoratelier s’affaire, des danseurs arrivent, la plupart à vélo. Une giclée de gel, un masque et direction les studios. « Depuis le 3 mai, la vie a repris ses droits, explique Annie Bozzini, directrice de Charleroi Danse. Les danseurs sont revenus travailler, en couple ou en individuel. On ne les voyait pas. Chacun était dans son studio sans interférence avec les autres. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct