lesoirimmo

«Parasite», de Bong Joon-ho: le tranchant du noir et blanc

«Parasite», de Bong Joon-ho: le tranchant du noir et blanc

Le chef-d’œuvre sud-coréen, Palme d’or 2019 et triomphe aux Oscars, en noir et blanc. Pourquoi ? Inspiré par Nosferatu de Murnau, Bong Joon-ho a toujours rêvé de créer un film en noir et banc. Il expliqua au site américain Deadline : « J’ai regardé la version noir et blanc à deux reprises et il m’a parfois semblé que le film apparaissait plus comme une fable, ça m’a donné l’étrange sensation de regarder une histoire des anciens temps. » Il ajoute : « La seconde fois que j’ai vu cette version, le film me semblait plus réaliste et tranchant comme si j’étais coupé par une lame… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct