«Regrets» du Roi sur la colonisation: à Kinshasa, entre satisfaction et demandes de réparations

Une grue emporte ce mardi le buste de Léopold II installé jusque-là dans le Zuidpark à Gand. © Photo News.
Une grue emporte ce mardi le buste de Léopold II installé jusque-là dans le Zuidpark à Gand. © Photo News.

Même si, à Kinshasa les propos du roi Philippe sont passés quelques coudées au-dessus des préoccupations de l’homme de la rue, confronté à une crise économique, sanitaire et politique, ils ont fait l’unanimité au sein de la classe politique qui se souvient encore de l’indépendance manquée de 1960.

Dans son allocution prononcée la veille du 60e anniversaire de l’indépendance, le président Tshisekedi a appelé la Belgique et le Congo à réécrire l’histoire de la colonisation « afin qu’elle soit racontée à nos enfants en RDC ainsi qu’en Belgique sur la base d’un travail scientifique réalisé par les historiens des deux pays. » Il a aussi rappelé « la relation forte qu’il a pu vivre personnellement lors de mon exil en Belgique, mon autre Congo… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct