Nethys ne défiait pas la morale ou la gouvernance, mais la légalité

Nethys ne défiait pas la morale ou la gouvernance, mais la légalité
Photo News.

On l’a beaucoup dit : tout s’est arrêté en Belgique pendant le confinement. Et pourtant non, pas vraiment tout. Une équipe a continué de travailler au nettoyage, à la restructuration et à la redéfinition du groupe liégeois Nethys. Ce n’est donc pas parce qu’on n’en entendait plus parler qu’il ne se passait rien, comme le prouve l’annonce spectaculaire lundi de la suspension de la cession de Voo à Providence et la relance de la procédure.

On pourrait regretter l’immobilisme et l’incertitude de nouveau imposés à l’entreprise. Mais il ne faut blâmer pour cela ni les dirigeants actuels ni les juges mais encore et toujours l’équipe de départ – ses deux dirigeants emblématiques et certains administrateurs de l’époque – qui a créé un système qui montre toute sa vénalité, une fois sorti du secret et de l’entre-soi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct