Des spectacles transportés à pied, de village en village

« Mythwoman » de la C ie  Arts nomades tournera en Gaume.
« Mythwoman » de la C ie Arts nomades tournera en Gaume. - D.R.

Initié en 2016 par la compagnie des Chemins de terre, le concept de la Marche des philosophes fait aujourd’hui des petits. Le principe ? Chaque soir, la compagnie présente son spectacle dans le village où elle arrive. Une place à l’ombre d’un chêne, une cour, un jardin ou l’atelier d’un artisan devient le temps d’une soirée un lieu de représentation. Après avoir logé chez l’habitant, la compagnie repart le lendemain sur les chemins pour rallier un village voisin. Initiateur de cette Marche des philosophes, Stéphane Georis reprend d’ailleurs la route cet été avec son spectacle Ni cage ni nid . Il traversera le Brabant wallon et fera notamment escale chez un luthier ou dans un habitat groupé en pleine forêt.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    À la Une du Soir+

    • Quel est le lieu qui incarne, pour vous, le monde d’après
? Jean Macq, professeur en santé publique à l'UCLouvain, a décidé de poser, à deux pas de l’université, devant une maison médicale, modèle parfait de ce en quoi il croit pour le futur des soins de santé
: «
La maison de santé, à deux pas de la crèche parentale, illustre bien l’importance de la notion de territoire qui doit guider notre vision de la santé dans le monde d’après. Plusieurs professions au cœur d’un quartier, donc au plus près du quotidien des habitants.
»

      Penser le monde d’après: quelles leçons pour le secteur de la santé?