La science peut expliquer pourquoi les gens votent sciemment pour des menteurs

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, le président chinois Xi Jinping, le président américain Donald Trump, le président russe Vladimir Poutine et le leader nord-coréen Kim Jong-un au carnaval de Cologne 2020.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, le président chinois Xi Jinping, le président américain Donald Trump, le président russe Vladimir Poutine et le leader nord-coréen Kim Jong-un au carnaval de Cologne 2020. - Reuters

En 2016, les Américains avaient le choix entre une candidate démocrate, Hillary Clinton, dont 75 % des déclarations de campagne étaient vraies et un candidat républicain, Donald Trump, dont 70 % des déclarations étaient mensongères. C’est le second qui a remporté les élections. Bien que le président américain maintienne cette fréquence dans ses tweets (tous les jours, donc), sa confiance et sa popularité sont pratiquement au même niveau qu’au début de son mandat. La pandémie l’a quelque peu ébranlé, mais un second mandat reste encore possible pour Trump.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct