Allison Hollevoet: «Je ne veux pas changer pour changer»

«
À 33 ans, il était temps de ranger mon judogi et de me trouver un nouveau projet
».
« À 33 ans, il était temps de ranger mon judogi et de me trouver un nouveau projet ». - Carlos Ferreira/FFBJ

C’est la révolution de palais à la Fédération francophone de judo (FFBJ). En deux semaines, les postes de président, de secrétaire général et de trésorier y ont changé de main et, depuis vendredi dernier, c’est Allison Hollevoet, 33 ans, qui a succédé à Michel Bertrand à sa tête à la suite d’un vote interne au sein du nouveau conseil d’administration. Éducatrice spécialisée dans une institution accueillant des personnes à handicap mental à Orcq (Tournai), la nouvelle présidente, membre du Top Niveau Tournai, ceinture noire 4e dan, se dit prête à relever ce nouveau défi. Consciente de la difficulté de la tâche.

Devenir présidente de la FFBJ, c’est quelque chose que vous aviez prévu ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct