Un inédit de García Márquez sur un champion cycliste colombien

Gabriel Garcia Marquez.
Gabriel Garcia Marquez. - D. R.

Un inédit d’un Prix Nobel de littérature, ça ne se refuse pas. Evidemment, il ne s’agit pas d’une œuvre de fiction. Mais d’un reportage. En 1955, le jeune journaliste qu’était alors Gabriel García Márquez est envoyé par El Espectador passer cinq jours chez Ramón Hoyos, un champion cycliste colombien. Cinq jours de conversations où Le triple champion dévoile ses secrets, c’est le titre du reportage : quatorze articles publiés en juin de cette année-là. Et du livre qui les rassembla la même année.

Hoyos est un cador. L’Eddy Merckx de la Colombie. Il est surnommé « El escarabajo de la montaña » (le scarabée de la montagne) en raison de son aisance dans les ascensions. Il a remporté cinq éditions du Tour de Colombie entre 1953 et 1958, dont quatre consécutivement. Lors de l’édition de 1955, précisément, il gagne le tour et 12 des 18 étapes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct