Les coopératives, l’autre économie – Les monnaies locales coopèrent pour recréer du lien

Dans les commerces participants, 1 euro vaut 1 zinne. Ou l’inverse...
Dans les commerces participants, 1 euro vaut 1 zinne. Ou l’inverse... - Dominique Duchesnes.

A la caisse du restaurant-épicerie locale Chez Bobonne, en plein centre de Bruxelles, Arnaud, jeune ingénieur-architecte, sort un drôle de billet. Pour payer sa bière, il tend une coupure colorée qui indique « 2,50 ». « Pile de quoi payer la pinte ! », sourit-il à Pierre-Edouard, le gérant de l’établissement, qui l’encaisse tout naturellement… Tous les deux viennent de faire une transaction en zinne, la monnaie locale bruxelloise.

En circulation sur les 19 communes de la capitale, la zinne rassemble 180 prestataires en coopérative. Des prestataires qui, comme Pierre-Edouard, ont rapidement été enthousiasmés par les valeurs éthiques et durables prônées par la devise. « Il n’y a pas plus local que la zinne », explique-t-il. « C’est complètement dans la démarche de notre établissement, qui ne se fournit qu’auprès de producteurs locaux ou en circuits courts. On n’a pas hésité une seconde à participer au projet. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct