Visa pour la Flandre: «J’peux pas, j’ai pelouse»

Le message du Roi a marqué positivement au nord du pays, sans rendre aveugle pour autant.
Le message du Roi a marqué positivement au nord du pays, sans rendre aveugle pour autant. - Reuters.

Et soudain, la rue de la Loi se déplaça sur une pelouse d’Anvers. Samedi dernier, un homme portant beau, en chemise de dimanche et cravaté, répondait aux journalistes face caméra en désignant la pelouse derrière lui : « Excusez-moi, mais vous le voyez bien, il faut absolument que je tonde. » Cet homme, c’est Bart De Wever, le président de la N-VA, et comme l’écrivait le rédacteur en chef du Standaard, Karel Verhoeven, s’il avait déclaré qu’il faisait tout pour faire réussir des négociations gouvernementales, il aurait eu moins de presse, moins de caméras, moins de buzz.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct