Franz-Oliver Giesbert: «La France est en dépression nerveuse»

Franz-Oliver Giesbert: «La France est en dépression nerveuse»
Photo Bruno DALIMONTE.

Depuis qu’il a remis les clefs de la rédaction du Point, le 18 janvier 2014, le jour de ses 65 ans, Franz-Olivier Giesbert se consacre à plein-temps à l’écriture. Il a ainsi publié, cette année, une bibliographie monumentale de Jacques Chirac chez Flammarion et un roman historique plein de verve, L’arracheuse de dents, dans la collection blanche de Gallimard. L’homme était à Bruxelles hier ; il a pris le temps de s’arrêter à la rédaction du Soir, pour commenter l’actualité.

Le 5 septembre dernier, Angela Merkel décidait d’ouvrir les frontières aux réfugiés bloqués en Hongrie. Pour certains, elle a sauvé l’âme de l’Europe. Mais pour d’autres, elle a braqué les ex-pays de l’est et elle a fait entrer l’extrême droite aux parlements de Bade-Wurtemberg, de Rhénanie-Palatinat et de Saxe-Anhalt. Pour votre part, où placez-vous le curseur ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct